Comment récupérer des données perdues sur votre ordinateur ?

récupérer des données perdues sur votre ordinateur

Les erreurs de manipulation, le piratage, les virus informatiques en tout genre sont des causes de pertes de données assez courantes. Pour répondre aux besoins de récupération de ces fichiers, il existe plusieurs solutions.

Les logiciels de récupération

La restauration de données, aussi défini par le terme récupération de données, n’est pas évidente pour tout le monde. L’une des manières utilisées pour récupérer des fichiers supprimés est le recours aux logiciels spécialisés, ces derniers qui sont conçus à cet effet. Il en existe plusieurs sur le marché et pour toutes les sortes, pour toutes les gammes d’ordinateur. Mis à part les personnes, beaucoup d’entreprises ont également recours à cette méthode. Des entreprises qui d’une manière générale ont des données, des informations stratégiques à protéger.

L’utilisation de ces logiciels de récupération de fichiers perdus (supprimés) nécessite le fait qu’ils soient présents dans l’index qui est géré par le système d’exploitation. Grand nombre de ces logiciels, comme le Chronodisk, sont munis d’une double fonction, dans un premier temps, ils servent à canner l’ordinateur au complet en vue de trouver un accès aux données supprimées ; dans un deuxième temps, ils servent à corriger les défaillances des disques durs.

Les banques de données du Cloud

L’innovation technologique et les avancés en informatique ont permis aux diverses plateformes de se développer sur la toile. Ainsi, restaurer des fichiers supprimés de l’ordinateur est désormais possible sur le web, un moyen bien plus accessible au grand public. La récupération de données sur le Cloud est, de plus, moins technique que l’usage de logiciels, ces derniers qui diffèrent les uns des autres selon leurs conceptions et le design conçu par leurs fabricants.

Avoir recours au Cloud nécessite bien évidemment l’accès à une connexion internet, mais peut tout de même se faire sur d’autres appareils à part l’ordinateur en question. Le système est en fait plus qu’une prévention, une anticipation des pertes éventuelles de données. Il existe des sortes de banque des données sur le web où le public peut y stocker ses fichiers personnels gratuitement. De cette manière, tant que la personne peut se connecter sur le net, elle a accès à ses données personnelles et économise par la même occasion l’espace libre de ses disques durs, et donc, récupérer des fichiers.                          

Le recours au serveur messagerie

Récupérer des fichiers sur un disque dur externe d’un ordinateur peut se faire via le serveur messagerie. Cette forme de restauration (nécessitant aussi une connexion internet) a également l’avantage d’être à la disposition de l’usager en tout temps. De plus, faire appel à cette solution  peut se faire même si l’utilisateur n’est pas sur son ordinateur. Toutefois, cette solution dans le but de restaurer des fichiers nécessite un certain degré de chance.

Un certain degré de chance oui parce que le procédé consiste à récupérer les pièces jointes envoyées par e-mail ou par tout autre serveur messagerie tel que Messenger par exemple. Ce fait veut dire que le fichier perdu en question n’est récupérable que si, par chance, il a déjà été envoyé par mail auparavant. En effet, ces pièces jointes sont toujours accessibles sur les serveurs messageries usuels. Dans un cadre plus préventif, cette solution peut également être utilisée comme banque des données, certes limitée par sa capacité de stockage, mais constitue tout de même une mesure préventive.

La suppression de fichiers stockés dans la corbeille de son ordinateur, fichiers encore utiles et potentiellement utilisables, est un problème très fâcheux. La perte de données, donc, quelle que soit la raison, accidentelle ou autre, est un problème très courant pour les utilisateurs de PC. Il existe un grand nombre de solutions dont les plus utilisés sont les logiciels spécialisés, le Cloud, et les serveurs messageries. 

Quelle différence entre un logiciel et un progiciel ?
Certification DA-100 : conseils pour réussir l’examen